Créer un site internet

Les lavandières sont de retour ...

20211021 163714 1

Sigonce ... Une superbe fresque pour le lavoir du haut quartier.

Article d'Emile Portigliatti

Alors que le lavoir attenant à la grande fontaine du centre village s’enorgueillit depuis plus de 10 ans d’avoir régulièrement une magnifique et nouvelle crèche, cette année le lavoir du haut quartier peut amplement rivaliser en nous faisant découvrir une superbe fresque peinte sur le mur de son local sur une large surface.

À l’initiative de notre concitoyen M. Olivier Chaudon et en accord avec la municipalité il a dessiné et peint un tableau qui nous rappelle le bon vieux temps.

Comme autrefois, trois lavandières lavant leur linge au lavoir du haut quartier de Sigonce . 


Magnifique fresque de M. Olivier Chaudon. (XI 2020).

 Sur fond de village de Sigonce ce sont trois lavandières qui papotent et qui lavent leur linge, agenouillées dans leur caisse, rembourrées très souvent de paille. Je me souviens bien de cette époque où les femmes du haut quartier fréquentaient assidûment ce lieu.

 Pour n’en citer que quelques unes : Mmes Laure Palla , Alexanian , Trouchet Joséphine, Jeanne Kita , Andréa Barbier, Jeanne Carretier , Jeanne Blanc , Martel et Ben Ali ... et quelques unes encore...

Depuis l’arrivée de l’eau courante dans les maisons en 1958, ce lavoir a plus ou moins été déserté. On l’avait presque oublié tant il était à l’écart du village .

Cette fresque lui donne une nouvelle vie et il commence à être revisité.

Merci à M. Olivier Chaudon pour son initiative et sa magnifique peinture qui réveille plein de souvenirs aux anciens qui ont connu ces années difficiles durant lesquelles nos lavandières allaient laver leur linge même par un froid glacial.

 

Quelle époque !!!

C’est vrai qu’elles n’avaient pas de foulard et qu’elles lavaient leur linge à même le rebord en pierre du lavoir mais M . Chaudon précise :

"Mon objectif n’était pas d’évoquer fidèlement la réalité picturale des Sigonçoises lavant le linge de leurs époux mineurs mais, en référence à l’imaginaire collectif de réaliser une peinture idyllique et bucolique des lavandières."

Vous pouvez aller voir cette magnifique fresque en passant par le petit chemin, 20m à gauche avant la salle multi activités : "Salle Barlière du Lauzon".

 Émile Portigliatti

Article de Julie Schneider dans La Provence

Ajouter un commentaire